riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Statue de Faidherbe : Mansour Faye, l'édile St-Louis, s'oppose au déboulonnage

Source : Le Quotidien


Rédigé le Mercredi 1 Juillet 2020 à 22:08 | Lu 103 fois | 0 commentaire(s)



La statue de Louis Faidherbe qui se dresse sur une place éponyme à Saint Louis du Sénégal depuis plus d’un siècle tombée de son piédestal dans la nuit du lundi à mardi 5 août 2017 après un violent orage, comme un air du temps à venir.
La statue de Louis Faidherbe qui se dresse sur une place éponyme à Saint Louis du Sénégal depuis plus d’un siècle tombée de son piédestal dans la nuit du lundi à mardi 5 août 2017 après un violent orage, comme un air du temps à venir.
Pour Mansour Faye, la croisade contre la statue de Faidherbe qui trône au cœur de la vieille ville de Saint-Louis relève " (d) un débat sans intérêt » (sic !). A l'heure où, après les séries de manifestations du mouvement " Black lives matters ", le monde entier ne bruit que de ces icônes iniques d'une époque révolue qui semblent narguer l'histoire de la lutte pour la liberté et la dignité humaine !

Après que que son homologue, le maire de l’île de Gorée, Me Augustin Senghor, a pris la décision, dimanche dernier, de débaptiser la place de l’Europe pour la renommer place de la Liberté et de la dignité humaine, on s'attendait à ce que l'édile de Saint-Louis lui emboîte le pas.

« Ce n’est pas notre priorité. Notre priorité, c’est de conserver l’histoire et de développer la ville. Ma priorité, ce n’est pas d’épiloguer sur des débats sans intérêt », a déclaré sèchement, comme à son habitude, Mansour Faye lors d’une cérémonie de réception d’un don de poubelles offertes par le Comité national olympique sportif sénégalais (Cnoss).

« Il faut qu’on assume notre histoire », a martelé le maire de Saint-Louis et, par ailleurs, ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement. Le rasage des statues ne semble pas dans ses prérogatives... « Et tant que je serai maire dans cette ville, j’assumerai ma responsabilité. Nous devons assumer avec cohérence notre héritage colonial. Saint-Louis est le fruit d’une histoire lointaine, religieuse et politique. Cette ville au mille visages, chargée de souvenirs, porteuse de progrès, pourrait devenir, demain, le creuset d’une civilisation de symbiose, d’élégance raffinée », a seriné , le beauf du Président Sall.

Le maire souhaite que « la raison l’emporte sur l’émotion » dans ce débat qui fait rage dans la vieille ville de Saint-Louis. Quand historiens quand de nombreuses voix ont appelé au retrait de la statue et à la débaptisation du pont Faidherbe et de certaines rues de la ville.


Faidherbe, tant que durera son magistère, figurera donc en place centrale de cette " civilisation de l'Universel " que vaticine, sans grande conviction, Mansour Faye et dont Saint-Louis " pourrait être, demain, le creuset "... Au nez et à la barbe des enfants et petits-enfants des centaines de milliers de morts que ce colon en chef a fait exécuter cet officier (au passé connu de violeur de petites Négresses) de l'armée coloniale au Sénégal









Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018