riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Liste de médecins de couleur en France : « la folie identitaire » ?

Source : VDN


Rédigé le Jeudi 13 Août 2020 à 17:40 | Lu 111 fois | 0 commentaire(s)


L’idée était de mettre en relation des patients et des soignants de couleur pour éviter de subir le racisme de soignants blancs. La Licra et l’Ordre des médecins ont fermement condamné cette initiative, l'assimilant à de " la folie identitaire ". Toutefois l'expérience de tous les jours semble conforter les tenants de cette idée et le syndicat des jeunes Médecins de France y voit, à l'inverse, un moyen de " lutter contre le racisme de santé " qui sévit dans l'Hexagone, en particulier.


Le compte Twitter baptisé « Globule noir » a été fermé, mais la polémique n’est pas éteinte. Début août, ce groupe, qui se présentait comme un rassemblement de soignants de couleur, a posté une liste de gynécologues noires en Île-de-France, avec leur nom et leur adresse.

« Globule noir » a aussi publié une petite annonce d’un patient à la recherche « d’une infirmière à domicile racisée pour des soins à domicile dans le 13ème arrondissement de Paris ».

« La folie identitaire »
Rapidement, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a dénoncé « la folie identitaire » de ces soignants et en a appelé à Olivier Véran, le ministre de la Santé, pour « défendre l’honneur d’une profession et celle de la République ».

Mais plusieurs patients ont défendu cette liste, mettant par exemple en avant le problème du racisme. Nos confères de Francetvinfo ont recueilli le témoignage de Roxane, Ivoirienne de 21 ans, qui évoque une expérience « compliquée » chez un gynécologue.

« Je lui ai dit que je voulais avoir une prescription pour la pilule et il a eu cette remarque : «Ça m’étonne, d’habitude les Africaines elles aiment bien accoucher pour les allocs». Et il rigolait, apparemment pour lui c’était une blague. Moi j’étais super choquée », témoigne la jeune femme. Depuis, elle ne consulte que des gynécologues noirs.

L’Ordre des médecins saisit la CNIL
Dans un communiqué, l’Ordre des médecins et celui des infirmiers « condamnent avec la plus grande fermeté » ces listes de soignants « classés selon leur couleur de peau ».

Les professionnels de santé « ont prêté serment de soigner avec le même dévouement et la même abnégation, quelles que soient les origines, la couleur de peau, la situation sociale ou les orientations religieuses, philosophiques ou sexuelles de leurs patients », rappellent-ils, indiquant leur volonté de saisir la CNIL sur le sujet.

« Lutter contre le racisme de santé »
En revanche, le syndicat des jeunes médecins a tenu à « saluer » le groupe « Globule noire » pour « son travail acharné pour lutter contre le racisme de santé ».

« Nous ne partageons pas la position de la Licra, fermant les yeux sur le racisme systémique et niant ses effets, pourtant mis en évidence par de nombreuses études de sciences sociales », conclut-il.








Derniers tweets


Derniers connectés


(Livre) " Sexe, race et colonies " : " Un viol qui a duré six siècles "

L'Obs

L'ouvrage collectif " Sexe, race et colonies " est un événement. Pascal Blanchard, copilote du projet, et Todd Shepard, l'un des contributeurs américains, expliquent à " l'Obs " le plus grand tabou de la colonisation.

Babacar Gueye
30/09/2018