riopost
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !


Rédigé le Vendredi 9 Août 2019 à 22:22 | Lu 122 fois | 0 commentaire(s)


Pendushastyle c'est le fruit de la passion d'une femme entrepreneure _ et pas seulement entreprenante _ pour la mode, et particulièrement la couture : Pendusha. En effet, sous ses dehors de femme du monde, cossue et toujours bien nippée, Pendusha est à la base une entrepreneure des BTP (sic !) et mène encore d'une main de maître de gros chantiers de construction... Mais ce qui l'a mise au firmament de notre " Coup de cœur " à l'occasion de la fête de la Tabaski, c'est sa surprenante percée dans le monde si fermé de la mode en général. Ayant jeté son dévolu dans la couture tradi-moderne, Pendusha a investi le monde de la couture cette année seulement avec un premier passage fort remarqué dans l'émission Mode Korité 2019 diffusée sur la TFM il y a un peu moins de deux mois. Chez cette styliste en herbe qui risque de faire ombrage aux grands noms de la couture, l'assortiment des coloris ne peut guère vous laisser indifférent, tant ses modèles respirent la classe et l'harmonie, matérialisés par un choix d'étoffes de valeur, sans extravagance. Il faut dire que Pendusha a, aussitôt son diplôme en Electronique industrielle obtenu, traîné sa bosse pendant quelques années en Europe, précisément en France et en Italie, où elle a pu parfaire sa culture de l'habillement par sa curiosité naturelle. Au début de son parcours dans le " stylisme ", elle concevait des modèles pour son propre plaisir qu'elle offrait à des proches, si elle ne les portait elle-même. Elle en a fait aujourd'hui un métier à part et investi pour cette passion qui l'anime depuis la tendre enfance. Il faut dire que le succès de sa collection Ramadan 2019 a été aussi facilitée par Deurem, l'animatrice de la télé Futurs Médias, devenue l'égérie de Pendushastyle, tant elle en porte à merveille les modèles (voir photos). Celle que le public sénégalais a d'abord connue comédienne s'est révélée véritable top-modèle des collections Pendushastyle. Les images parlent d'elles-mêmes. Regardez !


Pendusha, l'entrepreneure des BTP qui a décidé d'investir le milieu de la mode
Pendusha, l'entrepreneure des BTP qui a décidé d'investir le milieu de la mode













(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !

(Photos) Coup de cœur Tabaski 2019 : Pendushastyle et son égérie, la présentatrice-télé Deureum, au firmament !












Derniers tweets


Derniers connectés


Malawi : le viol initiatique des jeunes filles par des " hyènes " (Vidéo)

Avec France 24

Dans le sud du Malawi existe un rituel initiatique violent : les jeunes filles qui atteignent la puberté doivent avoir des relations sexuelles forcées avec une " hyène ", un homme désigné par leur famille. Ce viol est encadré par des règles strictes, et il est organisé dans le plus grand secret. Une pratique qui perdure malgré son interdiction.

Babacar Gueye
09/11/2018